Chercher

Déclaration commune sur la "numérisation des villes et les droits de l'homme" (en anglais)

Ouvert
  • Vues - 327

Description

Le 1er juillet 2024, 52 pays ont rejoint la déclaration sur "la numérisation des villes et les droits de l'homme".

C'est la première fois que le Conseil des droits de l'homme des Nations unies aborde la question des "villes intelligentes". Si la numérisation présente de nombreuses opportunités (accessibilité des services publics, renforcement de la participation citoyenne), elle comporte également des risques en matière de droits de l'homme, notamment ceux découlant de l'ampleur et de la qualité des données personnelles collectées (droit à la vie privée), ou découlant de la discrimination et de l'aggravation de la fracture numérique.

Le GCH félicite les 52 pays qui ont adhéré à la Déclaration sur "la numérisation des villes et les droits de l'homme" le 1er juillet 2024, lors de la 56e session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies. L'intelligence doit définitivement être mesurée non seulement par l'étendue des technologies déployées, mais plutôt par la façon dont les gouvernements locaux et régionaux déploient et utilisent ces technologies pour respecter, protéger et réaliser les droits de l'homme de leurs habitants et améliorer la qualité de vie de la population.

Lire la déclaration complète ici.