Chercher

Les villes jouent un rôle crucial dans la lutte contre les risques climatiques

1er décembre 2023 11h00
  • Vues - 366

Description

La COP28 sera un moment charnière pour apporter une réponse collective solide aux dernières données scientifiques sur le climat afin de relancer les efforts mondiaux en matière de climat. En plus d'accueillir la toute première délégation de maires au sommet mondial de l'action pour le climat, la présidence de la COP28 et Bloomberg Philanthropies organiseront le sommet complémentaire de l'action locale pour le climat de la COP28, réunissant des dirigeants infranationaux et nationaux afin d'établir un nouveau paradigme pour une action climatique pleinement intégrée entre les gouvernements à tous les niveaux, autour de quatre thèmes principaux : Transformer le financement local du climat ; Intégrer les contributions locales pour renforcer l'action mondiale ; Accélérer la transition énergétique locale ; Renforcer la résilience et l'adaptation locales.

Le Global Cities Hub (GCH) a été créé pour combler le fossé entre les gouvernements locaux et régionaux (LRG) et les processus multilatéraux, ouvrant ainsi une nouvelle ère de collaboration au sein du système pangouvernemental sur les questions internationales. Le changement climatique est certainement l'un des principaux domaines d'intérêt.

Le multilatéralisme se manifeste sous diverses formes, de l'Assemblée générale des Nations unies (AGNU) au Conseil de l'Europe, en passant par le Conseil de l'Europe. Le Conseil des droits de l'homme (CDH) à la prochaine COP28 et aux réunions influentes du G20/U20. Dans l'esprit d'un multilatéralisme plus inclusif, cette année, la première conférence de l'Union européenne sur les droits de l'homme s'est tenue à Bruxelles. Sommet local d'action pour le climat a lieu lors de la COP28 les 1er et 2 décembre 2023 à Dubaï et peut être suivie. en ligne

Le sommet COP28 sur l'action locale pour le climat est une occasion historique de reconnaître le rôle indispensable joué par les dirigeants locaux dans ce domaine. Avec près de 70% de la population mondiale qui devrait résider dans les villes d'ici 2050, les voix des GLR doivent résonner à la table des décideurs politiques.

Si l'organisation de ce sommet constitue une première étape cruciale, la GCH suivra attentivement l'intégration officielle de ses résultats dans les travaux de la COP28. GCH plaide avec ferveur pour une participation substantielle des GRL à l'élaboration des politiques mondiales, à la rédaction des réglementations, à la négociation des accords multilatéraux et à la mise en œuvre des stratégies de développement. Nous nous engageons à identifier les points d'entrée dans les processus intergouvernementaux multilatéraux et à donner aux GRL les moyens d'amplifier leur voix.

Nous félicitons la présidence de la COP28 d'avoir inclus le Sommet de l'action locale pour le climat dans le programme et nous demandons instamment aux organisateurs d'intégrer ses résultats dans la documentation officielle de la COP28. Alors que le Sommet rassemble un nombre impressionnant de leaders nationaux et infranationaux du climat dans le but de révolutionner le financement du climat, de galvaniser l'action mondiale, d'accélérer la transition énergétique et de renforcer la résilience et l'adaptation au niveau local, les perspectives des leaders locaux occupent le devant de la scène.

Ce sommet est soutenu par des réseaux de GRL ainsi que par des organisations partenaires infranationales, dont le C40, la Convention mondiale des maires pour le climat et l'énergie, ICLEI - Gouvernements locaux pour le développement durable, CGLU, et d'autres encore. Comme le disent les maires dans leur lettre ouverte : "Corriger le cap sur le changement climatique ne nécessitera rien de moins qu'une coordination à grande échelle entre les dirigeants locaux, étatiques et mondiaux", comme le souligne le rapport conjoint de la Commission européenne et de l'Union européenne sur le changement climatique. Position de la COP28 à laquelle la GCH joint sa voix.

D'éminents dirigeants ont déjà confirmé leur participation :

  • S.E. Abdulla Al Basti, Secrétaire général du Conseil exécutif de Dubaï, EAU
  • Premier ministre Nomusa Dube-NcubeKwaZulu-Natal, Afrique du Sud
  • Gouverneur Kim Tae-heum de Chungnam, Corée du Sud
  • Le maire Abigail Binay, Makati, Philippines
  • Le maire Eduardo Paes, Rio de Janeiro, Brésil
  • Le maire Elizabeth Sackey, Accra, Ghana
  • Le maire Yvonne Aki-Sawyerr, Freetown, Sierra Leone
  • Maire Muriel Bowser, Washington, DC, États-Unis
  • Le maire Frank Cownie, Des Moines, États-Unis
  • Anne Hidalgo, maire, Paris, France
  • Claudia Lopez, maire, Bogotá, Colombie
  • Le maire Pratibhaben Rakeshkumar Jain, Ahmedabad, Inde
  • Le maire Rafał Trzaskowski, Varsovie, Pologne

Voir plus d'informations ici.

GCH s'engage à jouer un rôle actif dans la défense d'une meilleure implication des groupes à faible revenu dans les processus multilatéraux liés au climat et à l'environnement à Genève. Découvrez nos efforts de sensibilisation à la Traité mondial sur les plastiques (INC-3) et nos observations écrites sur les négociations.